Tunisie: Oxford Business Group Lance Son Nouveau Rapport

TunisiaEconomy

Event

20 Jul 2010
Text size +-
Recommend

 

Gros plan sur un pays en passe de renouer avec une croissance vigoureuse grâce à la résilience de son économie et à l’efficacité des mesures de relance 

Oxford Business Group (OBG) annonce la sortie de son nouveau guide économique sur la Tunisie. Déjà disponible,  The Report : Tunisia 2010 couvre en détail l’activité économique et les opportunités d’investissement d’un pays qui semble idéalement placé pour renouer avec une croissance forte, avec un investissement privé soutenu, un secteur manufacturier robuste et une grande variété de ressources agricoles et énergétiques.

La réélection fin 2009 du président Zine El Abidine Ben Ali, gage de stabilité et de visibilité, la résilience dont la Tunisie a fait preuve dans la crise économique et financière mondiale et l'efficacité des mesures de relance adoptées par l'Etat permettent au pays d'espérer renouer avec une croissance vigoureuse dès 2010.  Un nouveau succès que The Report : Tunisia 2010 analyse en profondeur afin d’identifier les facteurs clés qui l’ont rendu possible et les opportunités qu'il recèle.

Ce nouveau guide d’OBG, le cabinet international d’intelligence économique et de conseil, comporte une présentation détaillée de l’économie tunisienne et de ses secteurs d’activité à l’intention des investisseurs internationaux, ainsi qu’une large palette d’interviews avec les principales figures politiques et économiques du pays. Le président Zine El Abidine Ben Ali y dessine sa vision du développement de l’économie tunisienne. Le guide propose aussi des interviews avec Taoufik Baccar, gouverneur de la banque centrale de Tunisie, Afif Chelbi, ministre de l’industrie et de la Technologie, et Mohamed Nouri Jouini, ministre du développement et de la coopération internationale.

The Report : Tunisia 2010 s’enrichit en outre de tribunes prestigieuses signées par Luís Inácio Lula da Silva, président du Brésil, et José Socrates, premier ministre du Portugal.

Alors que la finance mondiale a traversé depuis la fin 2008 l’une des pires crises de son histoire, « The Report : Tunisia 2010 » examine les facteurs qui ont permis au secteur bancaire tunisien de résister, et évoque les perspectives de consolidation qui pourraient lui permettre de faire émerger un acteur doté de la taille critique pour s’imposer sur la scène régionale. Avec une série de nouvelles introductions prévues d'ici la fin de l'année, la bourse de Tunis offrira quant à elle de belles opportunités aux investisseurs internationaux.

Au même moment, le secteur de l'énergie entre dans une nouvelle étape. « Confrontée à la hausse de sa consommation d'électricité, la Tunisie a redoublé d’efforts à la recherche de nouvelles réserves de gaz, afin d’alimenter ses centrales et de réduire sa dépendance aux importations, souligne Ariana Sellefyan, directrice du projet pour OBG. Plusieurs nouveaux projets d’exploitation terrestres et offshore sont ainsi en préparation, ce qui pourrait permettre au pays de devenir exportateur de gaz en 2012 ».

Pour cette spécialiste de l'Afrique du Nord, le pays, qui dispose déjà de l’un des meilleurs systèmes éducatifs d’Afrique du Nord, se positionne désormais comme un pôle régional pour les services de santé, avec à la clé une progression régulière du tourisme médical. « Le pays poursuit par ailleurs ses investissements dans d’autres segments, notamment le tourisme dans le désert et les voyages d’affaires », précise Ariana Sellefyan.

The Report : Tunisia 2010 a été réalisé en partenariat avec la Chambre de Commerce Tuniso-Américaine (TACC). L’ouvrage comporte aussi des contributions de trois autres partenaires de renom : Tunisie Valeurs sur les marchés financiers, Kallel et Associés pour les questions juridiques, et Ernst&Young sur l’environnement fiscal et comptable.

Ariana Sellefyan et son équipe saluent la contribution essentielle que les partenaires d'OBG ont apporté au succès du projet The Report : Tunisia 2010: « Pour Oxford Business Group, il est très important de s'associer avec des partenaires locaux de premier plan, qui connaissent parfaitement l'environnement» , indique-t-elle.

The Report : Tunisia 2010 est l'aboutissement de plusieurs mois de recherches sur le terrain, menées par une équipe d'analystes d'OBG, afin d'analyser l'environnement politique et économique et d'identifier les tendances de fond dans les principaux secteurs de l'économie, notamment le tourisme, la banque et la finance, la construction et l'immobilier, l'industrie manufacturière, l'énergie et l'agriculture.

Disponible en version imprimée, ou numérique sur Internet, The Report: Tunisia 2010 vient s'ajouter à la série des publications d'OBG, reconnues parmi les meilleures sources d'information sur les économies émergentes et en développement à travers le monde.

 

About Oxford Business Group 

 

Le cabinet d’intelligence économique et de conseil Oxford Business Group (OBG) est aujourd’hui l’un des leaders de l’information économique et financière sur les économies émergentes. Nos équipes sont présentes en Afrique, au Moyen Orient, en Asie, en Europe de l’Est et aux Caraïbes.

OBG développe une variété importante d’analyses également disponibles en ligne, reprenant l’ensemble des aspects de l’économie de ces pays, incluant les derniers développements politiques, le secteur bancaire, des assurances et marchés financiers, l’énergie, les transports et infrastructures, l’immobilier, les télécoms, l’industrie ainsi que l’agriculture.

Les rapports économiques annuels d’OBG sont une source de référence pour l’intelligence économique locale et régionale. Par ailleurs, OBG met à disposition de ses clients les « Online briefings » ; ces notes d’information économiques publiées en ligne fournissent des analyses approfondies et mises à jour sur des sujets qui intéressent des dizaines de milliers d’abonnés dans le monde.  Quant à la branche consulting d’OBG, elle offre des études de marchés sur mesure et conseille les entreprises opérant sur ces marchés ou cherchant à les pénétrer.